Dinan Cordeliers

<Retour>

La chapelle des Cordeliers fait partie du lycée collège des Cordeliers. Elle à été construite de 1901 à 1904 à la demande du supérieur, l'abbé le Fer de la Motte, sur les plans de l'architecte Ernest Le Guerranic.

Les vitraux de François Haussaire et Léon Payan, sont datés de 1903.

La nef, très haute, est éclairée de chaque côté par 9 fenêtres formées de 2 hautes lancettes surmontées d'un occulus à 6 lobes.

Les lancettes sont ornées de grisailles, les occuli présentent un motif symbolique.

Dans le choeur 3 fenêtres sont décorées de scènes historiées:

    A gauche, Henri d'Avaugour, prenant congé de St Louis.

    Au centre, Jésus bénissant les enfants.

    A droite, Le miracle de l'Image de Charles de Blois.

Dans le choeur, les vitraux d'origines ont été détruits lors d'un bombardement par l'aviation anglaise en 1944. En 1946 les Cordeliers ont fait appel au successeur de l'atelier Haussaire Payan, l'atelier Bordereau à Angers. Les thèmes des trois vitraux ont été conservés mais les dessins réalisés dans un style très différent.

                                                       <  Page détails des occuli en haut des fenêtres de la nef >    

                                                                                <  Page fenêtres du choeur >

               L'annuire 1904 de l'école des Cordeliers donne une description très précise des vitraux réalisés par l'atelier Haussaire et Payan

                                                                 <  Page  Annuaire 1904 école des Cordeliers>

<Retour>

 

 

 

Zoom
Zoom
Vue d'ensemble de la chapelle
Zoom
Zoom
La nef vue du balcon.

Zoom
Zoom
Fenêtres hautes, grisailles, motifs à cercle rouge.
Zoom
Zoom
Détail, motifs à cercle rouge.

Zoom
Zoom
Fenêtres hautes, grisailles, motifs à quadrilobe bleus.
Zoom
Zoom
Détail motifs à quadrilobe bleu.

Zoom
Zoom
Alternance des motifs de grisailles, d'une fenêtre à l'autre.
Zoom
Zoom
Détail signature

Zoom
Zoom
Zoom
Zoom
Détail du motif des fenêtres latérales au choeur.

Zoom
Zoom
Le remontage du vitrail n'est pas cohérent. Sur les panneaux des éléments sont retournés. A droite le détail des panneaux de feuillage tels qu'il devraient se présenter.
Zoom
Zoom
Vitrail au dessus de la porte à l'extrémité de la nef.

Zoom
Zoom
La rosace à l'extrémité de la nef.
Zoom
Zoom
La rosace à l'intérieur est en grande partie cachée par les tuyeaux de l'orgue.

© 2017 Daniel Guyez