Technique photographique

Retour

 

Technique photo. Photographier les vitraux. Les techniques de prise de vue et de traitement des images.

 

 

La photographie de vitraux nécessite quelques précautions si l'on veut obtenir un bon rendu.

Le vitrail est fait pour être vu en transparence, de l'interieur de l'édifice où il est installé.

L'éclairage:

       L'éclairage artificiel à l'intérieur de l'édifice n'est  pas utile voir néfaste.

    A l'extérieur il est souhaitable que la lumière soit la plus uniforme possible, mais sans soleil direct sur le vitrail. L'idéal sera de réaliser les prises de vue lorsque le soleil est au plus haut et par temps gris.

 

Le matériel:

Un appareil photo numérique de type reflex, avec un objectif de focale entre 200 et 300 mm , zoom de préférence. Un trépier pour poser l'appareil.

 

La prise de vue:

_ l'appareil photo étant posé sur un pied, la vitesse d'obturation n'est pas prioritaire.

_ la profondeur de champ nécessaire dépend de la position de l'appareil par rapport au vitrail.

        Idéalement l'axe de l'appareil devrait être perpendiculaire au vitrail.

        Dans la plus par des situations l'appareil se trouve en desssous du vitrail, il en résulte un  décalage angulaire.

        Le haut du vitrail est plus éloigné que le bas, de l'appareil photo . Il faut donc veiller à la profondeur de champ, particulièrement si les fenêtres sont de grande hauteur, pour que la photo soit nette en tous points.

 _ pour que le posemètre de l'appareil calcule correctement les paramètres, il faut cadrer au plus près le vitrail , pour ne prendre en compte que la lumière qui le traverse.

Quand les  vitraux sont de grande hauteur, il se peut qu'il y ait une différence importante de luminosité entre le haut et le bas.    On peut dans ce cas prendre plusieurs clichés partiels du vitrail, ce qui résoudra d'éventuels écarts de luminosité et le problème de profondeur de champs.

 

 

Le traitement:

Le principal défaut lié à la position de l'appareil photo par rapport au vitrail est la déformation due à l'effet de perspective. Il peut être corrigé avec un logiciel de traitement photographique. Il faudra faire attention à conserver les proportions longueur / largeur du vitrail, d'autant qu'il est rare de disposer de ses dimensions.

 

photo 1  vitrail tel que photographié.

                                                                         photo 2  après correction de l'effet de perspective

 

 

 

Attention à une particularité: certains vitraux destinés à être placés en hauteur ont étés réalisés en intégrant une compensation de l'effet de perspective. Le dessinateur à intégré une déformation dans son dessin, de façon à ce que lorsque le vitrail est vu de dessous,  l'observateur voit le vitrail sans la déformation due à la perspective.

Le logiciel permettra aussi, dans une certaine mesure,  de compenser les défauts d'exposition.

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                             1

    Retour                                                                                                                                                                                                                                                  2

 

© 2017 Daniel Guyez